Lectures,
performances
et rencontres littéraires
en Normandie

Du 29 juin
Au 8 juillet
2012

Le projet

Dans Une histoire de la lecture, un de nos auteurs invités, Alberto Manguel, révèle que la lecture  silencieuse ne s’est imposée qu’au Xe siècle après J.-C. La lecture était un talent oral, et on avait l’habitude de lire à haute voix tous les écrits pour « le simple délice des sons ». C’est ce « délice des sons » qui a inspiré la conception de Terres de Paroles, festival de littérature et de lectures à voix haute en la présence des auteurs. Notre ambition : transmettre le plaisir de lire, en donnant à écouter et à savourer les mots des auteurs ; ouvrir et enrichir le patrimoine littéraire déjà exceptionnel de la région normande en accueillant des écrivains contemporains qui dialogueront avec tous les publics.

Le festival se déroulera dans l’ensemble de la Haute-Normandie du 29 juin au 8 juillet, avec un spécial « Vélo et littérature » à l’occasion du passage du Tour de France le 5 juillet. Il investira les librairies, bibliothèques, médiathèques, les équipements municipaux, ainsi que les châteaux, les résidences d’écrivains… Innervera les villes mais aussi et surtout les campagnes, du Parc de Clères et du Grenier de la Mothe au Moulin d’Andé, où se réunit régulièrement l’OuLiPo, et au Château de Miromesnil, qui abrita la famille Maupassant.

Les événements prendront des formes diverses : lectures, spectacles et performances musicales d’une demi-heure à une heure seront suivis pour la plupart de rencontres avec les auteurs. Les lecteurs pourront également rencontrer des écrivains en librairie, les voir dialoguer sur des thèmes communs (« Littérature et politique », « Réécrire l’histoire familiale »…), retrouver tous les participants du festival (comédiens, auteurs, musiciens…) lors de tables ouvertes ou encore assister à des « cogitations » qui verront débattre des acteurs du monde littéraire sur des enjeux d’actualité – tel l’avenir de la librairie indépendante. Terres de Paroles, c’est enfin une action pédagogique menée en amont auprès des publics scolaires (avec notamment Nathalie Papin, auteure de théâtre jeunesse) et des ateliers où chacun pourra s’initier à la lecture à voix haute.

Pour une meilleure lisibilité, nous avons découpé les lectures et spectacles en onze thématiques qui ne sont pas des cases rigides, mais des balises permettant de découvrir et de redécouvrir la littérature d’hier et d’aujourd’hui. Les lettres contemporaines seront à l’honneur, entre grands noms et jeunes plumes prometteuses. Dominique Fabre, Antoine Laurain, Xabi Molia et Patrick Rambaud pratiquent La politique au risque de la littérature. Laura Alcoba, Patrick Deville, Alexis Jenni, Jean-Noël Pancrazi et Jean-Luc Seigle forment les troupes de Guerres et révolutions. Jean-Noël Blanc, Antoine Blondin et Paul Fournel composent l’équipe de Vélo et Littérature. Sylvie Germain et Maylis de Kerangal prennent place aux côtés de Blaise Cendrars, dans les wagons du Transsibérien pour vivre « une aventure littéraire ». Didier Decoin, Arthur Dreyfus, Stéphanie Polack et Minh Tran Huy affichent une même fascination pour le fait divers, métamorphosé par eux en fait littéraire, tandis que Bernard Quiriny, Paul Fournel et Alberto Manguel s’avouent Bibliomanes. Annie Ernaux, Nathalie Kuperman, Nathalie Léger, Carole Martinez, Marie Nimier et Véronique Ovaldé, mais aussi Laurent Gaudé et Christian Prigent dévoilent autant de visages de la Féminité(s). Belinda Cannone, Ivan Jablonka, Simon Leys et Liu Xiaobo explorent l’écriture de non-fiction dans Essais en scène. Au nombre des Inclassables, citons enfin Céline Curiol, Michaël Ferrier, Mariette Navarro, Denis Podalydès, Maurice Pons, Alain Veinstein ou encore Pierre Desproges. Terres de Paroles rendra aussi hommage à deux grands auteurs liés à la Normandie : Georges Perec, disparu il y a trente ans ; et Flaubert, bien sûr, dont les textes auront pour contrepoint ceux que son oeuvre a inspirés à Alain Ferry et Philippe Doumenc.

De grands comédiens et metteurs en scène viendront incarner et porter ces oeuvres relevant de tous les genres, tous les tons, tous les styles. Certains officieront seuls : Anne Alvaro, Marie-Christine Barrault, Christiane Cohendy, Fanny Cottençon, Marie-Armelle Deguy, Didier Flamand, Jerôme Kircher, Valérie Lang, Denis Lavant, Élisabeth Macocco, Maria de Medeiros, Daniel Mesguich, Thibault de Montalembert, Mireille Perrier, Nicolas Pignon, Denis Podalydès, Olivier Saladin, Martine Thinières. D’autres travailleront en duo : Sophie Amaury et Alain Fleury, Audrey Bonnet et Daniel San Pedro, Hervé Briaux et Patrick Pineau ou Éric Elmosnino, Marie-Hélène Garnier et Jean-Marc Talbot, Henry Dubos et Élisabeth Touchard, Clément Hervieu-Léger et Nada Strancar, Patrick Verschueren et Jean-Claude Bourbault. Les lectures se feront spectacles avec Jacques Bonnaffé et Vincent Roca, Catherine Matisse et Michel Didym, Thomas Jolly, Christian Prigent et Vanda Benes, Alexandra Rübner, Stanislas Nordey ou encore Emmanuel Demarcy-Mota et ses complices Thomas Durand, Hugues Quester, Serge Maggiani et Valérie Dashwood. Enfin, des musiciens et compositeurs viendront prêter leur concours : Karol Beffa, Nicolas Daussy, Guillaume Laurent, Joëlle Léandre, Philippe Pigeard, Amélie Affagard. Autant de précieux appuis pour propager à tous vents le « délice des sons » – ce plaisir de lire et d’entendre lire qui constitue l’essence même de l’humanité.

 

Minh Tran Huy

Conseillère artistique

Partager cette page :